Le Cycle Menstruel prépare au Deuil chaque mois

14 septembre 2020
le cycle menstruel prépare au deuil

Aujourd’hui j’aimerais te parler d’un sujet qui me tient beaucoup à coeur. Ce n’est pas un sujet habituel, ce n’est pas un sujet très drôle non plus, mais il est pourtant essentiel à mes yeux. J’ai envie de te parler de cycle menstruel et plus particulièrement de la notion de deuil dans ce processus. Ce mot peut te sembler fort, mais tu vas vite comprendre de quoi je parle. Si le deuil est plutôt perçu comme un échec, comme quelque chose de négatif à cacher ou à repousser dans notre société, mon approche est radicalement opposée. Je t’invite au contraire à explorer ces émotions, à t’approprier ton ressenti et à comprendre ce qu’il se passe pour toi. Le cycle menstruel est là pour te préparer, t’accompagner et te soutenir dans ce cheminement et cette énergie particulière du deuil. 

 

Le cycle menstruel prépare au deuil chaque mois

J’ai envie de commencer par défaire cette idée que le deuil est négatif. Le deuil fait partie de la vie. Et particulièrement la vie des personnes qui vivent un cycle menstruel chaque mois. Étonnant ? Pas tant que ça.

Avec le cycle menstruel, la nature avait un projet : celui de permettre une éventuelle grossesse. Mais l’arrivée des règles annonce que ce projet ne s’est pas fait. Cela implique alors un moment de deuil, pour ce projet qui ne s’est pas réalisé. Qu’il y ait un désir d’enfant ou pas, d’ailleurs. 

Ce n’est pas rare d’entendre des femmes dirent qu’elles pleurent toutes les larmes de leur corps le premier jour de leurs règles. Elles n’ont pas forcément envie d’avoir un bébé. Pourtant, elles sont nombreuses à se sentir envahies par cette sensation de tristesse, voire de désespoir. 

Chaque mois, la nature nous plonge dans cette énergie de deuil, plus ou moins puissante. Mais notre société nous a beaucoup appris à le détester, à le cacher ou à le vivre comme quelque chose de négatif. Pourtant, il a beaucoup de qualités. C’est vraiment cette idée que j’ai envie d’approfondir ici avec toi.

 

Le deuil positif pendant le cycle menstruel

Avec le cycle menstruel, la nature nous propose comme une espèce d’entraînement à vivre ce qu’est le deuil. C’est lui qui va devenir un outil d’adaptation pour s’aider à se réaliser.

Nous avons tendance à projeter le deuil sur un échec. Nous sommes tristes parce que notre projet ne s’est pas fait. Mais ce que nous ne réalisons pas, c’est que lorsque notre projet sera achevé, il y aura d’autres deuils à faire aussi. Les deuils de la vie d’avant.

C’est en acceptant tous ces temps de deuil proposés par le cycle, que tu pourras les utiliser comme une ressource au service de tes projets. Ces temps-là sont des temps pour toi, plus introspectifs, des temps de prises de décisions, ou même des temps de tristesse. 

Ils peuvent être difficiles, ils peuvent te faire passer par beaucoup d’émotions fortes. Tu peux ressentir de la tristesse, de la colère, du ras-le-bol, parfois même de la jalousie. Tu peux ressentir du désespoir et de la déprime. Et tout ça, c’est ok

 

Accueillir l’énergie de deuil à bras ouvert

Les vagues d’émotions peuvent effrayer. Nous n’avons jamais appris à les laisser venir et les accueillir. Pourtant elles sont là et elles reviennent chaque mois avec les règles. Les accepter c’est s’accepter soi et s’autoriser à ressentir ce que nous dit notre corps.

Laisse venir. Donne-toi du temps. Laisse couler les émotions, accepte de plonger pour mieux remonter. Le deuil c’est l’acceptation du lâcher-prise, pour aller vers autre chose. 

Alors je t’invite à plonger dans ce deuil, vraiment. Je t’encourage à accepter toutes ces choses que tu ressens. En choisissant de les accueillir, tu peux plus facilement les laisser repartir. Rappelle-toi que ton cycle est là pour te soutenir, il va t’aider à retrouver de l’énergie à chaque fois. Avec lui, tu peux accepter de sombrer pour ne pas t’effondrer.

 

Un processus nécessaire à toute évolution 

Finalement, le deuil est un processus de transformation qui est nécessaire à toute évolution. À ce moment-là de notre cycle, pendant les règles, nous n’avons plus de carapace. C’est un peu comme l’animal qui mue. Nous sommes beaucoup plus vulnérables

Mais l’animal qui n’a plus de carapace, ce n’est pas parce qu’il l’a perdue. C’est parce que c’était devenu trop petit à l’intérieur. C’est un nouveau projet pour lui, il est en train de grandir. Il a besoin de ce moment où il est plus vulnérable, sans sa carapace, pour se développer et évoluer.

Pour nous c’est pareil. Nous avons besoin de ce temps de repli sur soi pendant les règles. Nous avons besoin de ce moment de retrait, d’introspection et de vulnérabilité pour mieux revenir à la vie

Nous devenons de plus en plus fortes après chaque moment de deuil. Cela nous apprend à devenir très résilientes. Contrairement à ce que veut bien nous faire croire notre société, ce n’est pas une faiblesse d’accepter ce deuil.

 

L’acceptation du deuil n’est pas négative

Non, le deuil n’est pas un gros mot. La tristesse et la colère ne sont pas à cacher. L’acceptation de ce deuil n’est pas négative, ce n’est pas un échec, bien au contraire. Apprendre à t’écouter te permet d’être entièrement honnête avec toi-même. Je t’invite vraiment à laisser venir cette énergie et à la vivre pleinement.

Alors évidemment, je ne dis pas que c’est facile ni que ça se fait du jour au lendemain. Tu peux avoir besoin de temps. Mais c’est une étape essentielle pour avancer, pour un retour à la vie.

Si tu vois le deuil comme un échec, tu vas beaucoup en souffrir. Il y a une image que j’aime beaucoup pour décrire cela : celle de la brique

↪ Si tu imagines que chaque échec est une brique, tu peux décider de les porter sur tes épaules, mais tu vas finir par t’épuiser. Ou alors, tu peux choisir de les poser devant toi, les unes après les autres pour faire des marches et avancer dans ton projet. 

Accepter ce deuil, c’est accepter d’aller de l’avant

 

Utiliser le cycle menstruel pour construire un projet

Je te disais tout à l’heure que tu peux accepter de plonger, car tu seras soutenue par ton cycle. En fait, hormonalement tu es programmée pour remonter et retrouver de l’énergie. 

Ton cycle t’aide à surmonter cette déprime passagère. Parce que ce qui peut faire peur, c’est de lâcher prise et tomber dans la dépression. Mais ce n’est pas une dépression. Après les règles, le corps va à nouveau sécréter des oestrogènes et te permettre de remonter. Tu peux compter sur lui. C’est cela qui t’aidera à t’apaiser

Ton cycle menstruel peut donc t’aider dans ton projet d’enfant, mais aussi dans d’autres projets, plus tournés vers toi. Utilise ces moments de calme pour réfléchir et aller en profondeur dans tes questionnements. 

La période de deuil est commune à toutes les avancées : tu laisses toujours quelque chose derrière toi. Chaque pas que tu fais, tu abandonnes le pas d’avant. Cela sert un processus, essentiel à ton projet. Plus tard dans ton cycle, tu trouveras l’énergie nécessaire pour avancer et construire.

 

Ce qu’il faut retenir

Je pense que tu l’as compris, ce que je t’encourage à faire, c’est de prendre ton temps. Prends le temps d’accueillir ton deuil, d’accepter tes ressentis, de plonger dans tes émotions, d’aller au bout. Prends aussi le temps de construire ton projet, ou tes projets, de te poser des questions, d’approfondir ta réflexion. Accorde-toi du temps. Ton cycle menstruel t’accompagne dans toutes ces étapes. C’est un processus normal et sain. 

Et toi, que penses-tu de tout cela ? 

Nous avons abordé le thème du deuil lors du dernier Sommet du cycle menstruel sur le désir d’enfant. Tu peux cliquer ici 👉si tu veux revoir toutes les interventions.

 

👉 À lire aussi : Parler des règles aux jeunes filles

 

Commentaires

Laissez un commentaire