J’ai testé… la culotte Menstruelle So’Cup

15 septembre 2019

J’étais déjà très fan de la cup (coupe menstruelle) de So’Cup, je vous en parlerai dans un autre « j’ai testé » si vous voulez. Mais depuis que j’ai commencé à pratiquer le Flux Libre Instinctif (FLI), je supporte de moins en moins la cup. Je la sens à l’intérieur (alors qu’avant je ne sentais rien).

Le FLI, je pourrai aussi vous en parler si ça vous intéresse, c’est le fait de se passer de protection et de vider le sang aux toilettes. Mais ma capacité à gérer le flux ne me permets pas de le pratiquer quand j’anime une conférence par exemple ou lors d’un cocktail. Bref, quand je sors j’aime bien me protéger pour éviter les tâches.

Petite info importante : cet article n’est pas un partenariat avec la marque à qui j’ai acheté la culotte et qui va le découvrir en même temps que vous.

 

Pourquoi une culotte menstruelle ?

Je n’aime pas les serviettes (j’étais dans la team tampons étant plus jeune).

  • Les jetables sont des déchets et je suis hyper-sensible aux odeurs donc les produits qui retiennent le liquide ont vite fait de m’incommoder.
  • Les lavables j’aime mieux mais je sens tout de même un truc entre mes jambes (il y a des marques top qui ne tournent pas du tout) mais je ne peux pas oublier que j’ai une serviette au fond de ma culotte.

Les tampons, j’ai décidé de ne plus en mettre car ça me desséchait à l’intérieur.

Et la cup, c’est encore le mieux mais je la sens dans mon vagin.

 

Quand j’ai vu arriver les premières culottes menstruelles, ma réaction a été : « beurk, pas question de rester avec la culotte pleine de sang toute une journée ! »

En même temps j’adore tester les nouveautés alors je me suis lancée.

 

Parlons d’abord de la culotte en elle-même

Elle est arrivée dans son écrin, comme si j’avais acheté de la lingerie fine !

Moi qui ne prends plus que des culottes 100% coton depuis pas mal d’années, un bel emballage comme ça, je me suis dit Wahou !

A l’ouverture, l’effet continue. La culotte a un petit liseré de dentelle et elle est en coton tout doux. Super belle à regarder (sexy et nature, tout ce que j’aime) mais j’ai un peu peur de la dentelle car je suis hyper-sensible et que la dentelle a vite tendance à me gratter… d’où les culottes toutes simples en coton de ma garde-robe.

Il est délicatement écrit So’cup en lettre cuivrées sur l’aine, l’effet visuel est top.

Sous la dentelle il y a un trait de « colle », je ne sais pas comment dire ça, ça me fait penser aux bas qu’on peut mettre sans porte-jarretelles qui sont « auto-collant »… sans vraiment coller on s’entend.

Deuxième petite source d’inquiétude : le fond de la culotte semble presque « normal », un poil plus épais que les culottes de tous les jours mais sans être au courant on pourrait presque confondre cette culotte menstruelle avec un culotte classique. Je me demande comment ça peut retenir le sang d’une journée.

 

Allez, je me lance !

Première impression : c’est super confortable !

Ca ne sert pas trop mais ça tient bien. Je ne sens rien dans l’entre-jambes. Et le coton est tout doux.

Je l’aime bien mais je ne peux pas me prononcer avant le crash-test. Je trouve la forme douce et sexy. Je n’aime pas quand c’est trop échancré ni que ça fait « culotte tu dégages » (le genre culotte de mémé pour faire fuir tout ce qui s’approcherait).

Là j’adhère !

 

The soirée à ne pas rater

J’ai un petit côté Kamikaze alors je me suis lancée… un soir de concert, le deuxième jour de mes règles. Ici c’est le pic du flux.

Je n’ai pas un flux abondant, plutôt normal. Mais sur « après-midi + soirée » tout ça avec peu de possibilité de passer aux toilettes, je tremble un peu.

En plus c’est le 1er concert auquel assiste ma fille. Eh oui je ne suis pas qu’une ourse dans ma grotte quand je suis posée sur ma planche, je sais aussi fonctionner à contre-phase pour kiffer un concert. Bref, impossible de courir aux toilettes quand je sens que ça coule.

J’en tremble déjà.

 

Alors ?

Top ! Je n’ai pas du tout été gênée par la dentelle (exploit) ! Pas non plus serrée par l’élastique et je ne sens pas le trait de « colle ».

Je suis passée une fois aux toilettes et tout était ok. Hop, retour confiante dans la salle.

J’ai gardé la culotte menstruelle : après-midi + soirée, sans aucune fuite ni débordement. Plus surprenant, pas non plus la sensation d’être « mouillée » à l’entre-jambes.

 

Et après,

De retour à la maison je l’ai gardée jusqu’au coucher. Je l’ai passée sous l’eau pour enlever le sang (je confirme que, vu la couleur de l’eau de rinçage, il y en avait pas mal). J’ai essoré rapidement la culotte et je l’ai mis dans le panier à linge familial.

Je l’ai lavée à 40° avec le reste du linge le lendemain. Elle a mis un peu plus de temps à sécher que les autres culottes mais ce n’était pas dingue non plus (+1 nuit au printemps en Bretagne).

 

Des choses à savoir ?

Il y a quand même des trucs à savoir avant de se précipiter : la culotte est noire, j’ai donc du mal à « évaluer » ce qui se passe. Je ne vois pas du tout le sang ni « le remplissage » de la culotte menstruelle. Donc je ne sais pas comment faire pour savoir si elle est proche de déborder ou pas.

Si on reste sur le « petit moins » du noir, j’aime aime bien savoir que tout est bien propre. Là je ne peux pas vérifier au visuel… mais côté odeur par exemple, aucune source d’odeur désagréable après lavage. Ca me semble ok.

Autre petite chose, j’ai fait le test du papier-toilette sur le fond de la culotte et il se colore. Donc même si l’effet « vulve au sec » est bien réussi, il n’y a pas d’absorption à 100%. En même temps c’est normal car il n’y a pas de gel à l’intérieur, c’est de la fibre de bambou qui absorbe.

Le prix : c’est un très bel objet fabriqué en France. Un investissement mais il sera rentabilisé sur la durée. Actuellement sur la boutique So’Cup est elle proposée à 33 € (je n’ai testé que la culotte de jour car la nuit je n’ai pas une goutte qui coule donc impossible de faire le test).

 

Conclusion

Je suis conquise ! Si vous cherchez une marque de fabrication Française qui fait un beau produit, c’est idéal. Je trouve même que cette culotte menstruelle est assez belle et bien emballée pour qu’on puisse envisager de l’offrir en cadeau (après c’est à vous de voir).

Depuis le printemps je l’utilise uniquement quand j’ai « un truc important à faire en dehors ». >Depuis j’ai testé deux autres culottes menstruelles très différents donc je vous parlerais dans de prochains « j’ai testé », enfin si ça vous intéresse.

Dites le moi en commentaires.

Commentaires

  1. Bonsoir,
    Ma cup me dérange depuis quelques mois et les serviettes lavables, je n’accroche pas trop. J’avais vu passer une pub sur FB et je m’étais dit que j’allais investir ! 🙂

  2. Merci pour ce “j’ ai testé”!
    J’attends avec impatience les autres sur les culottes menstruelles pour pouvoir comparer.
    J’utilise aussi une cup, mais j’ai très souvent des fuites ( flux très abondant ou manque d’étanchéité parfois bref C’est chiant…)
    Et la nuit je dois me lever pour la vidée.
    Donc je commence à me tourner vers ces fameuses culottes mais
    Ne sais pas laquelle choisir ….

  3. Bonjour,

    Merci pour cet article.
    Je suis assez « séduite » par ce mode de protections. Toutefois, comment s’y retrouver au milieu de toutes les marques proposées, avec des écarts de prix assez signifiants ?
    Avis sur la marque Kumari ?

    Bon week-end !

    1. Bonjour Ysaline,
      Je crois qu’il faut tester ! Je connais bien trois marques que j’affectionne : So’Cup (ici présentée), Madame L’Ovary une marque canadienne et FEMPO qui fait aussi des culottes de qualité. Je ne connais pas la marque que tu cites mais… à tester !

Laissez un commentaire